Aller au contenu

Bilan de compétences et travailleurs en CDD d’usage : cadre juridique et accompagnement

Le bilan de compétences est un outil précieux pour les travailleurs en situation de contrat à durée déterminée d’usage (CDDU). Il permet d’évaluer ses compétences professionnelles, ses aspirations et ses motivations afin de mieux orienter sa carrière. Dans cet article, nous vous proposons de découvrir le cadre juridique du bilan de compétences pour les travailleurs en CDDU, ainsi que les modalités d’accompagnement pour bénéficier pleinement de cette démarche.

Le cadre juridique du bilan de compétences pour les travailleurs en CDDU

Les travailleurs en CDDU ont la possibilité de réaliser un bilan de compétences dans le cadre du compte personnel de formation (CPF). En effet, depuis le 1er janvier 2019, avec la loi Avenir professionnel, le CPF a remplacé le droit individuel à la formation (DIF) et offre une plus grande souplesse aux salariés pour accéder à des formations qualifiantes ou certifiantes.

Le CPF est alimenté en heures chaque année en fonction du temps travaillé par le salarié. Pour un travailleur en CDDU à temps plein, il cumule ainsi 500 heures sur son compte (plafonnées à 5 000 heures), qu’il peut mobiliser librement pour suivre des formations éligibles au CPF, dont le bilan de compétences.

Pour réaliser un bilan de compétences dans le cadre du CPF, le travailleur en CDDU doit solliciter l’autorisation de son employeur s’il souhaite réaliser cette démarche durant son temps de travail. Si l’employeur accepte, il prendra en charge les frais liés au bilan de compétences. En revanche, si le salarié préfère réaliser ce bilan en dehors de ses heures de travail, il devra financer lui-même cette démarche (partiellement ou totalement).

Autre article intéressant  Autorité de contrôle prudentiel et de résolution: rôle et enjeux pour la stabilité financière

L’accompagnement pour un bilan de compétences réussi

Le bilan de compétences est une démarche personnelle qui nécessite un accompagnement adapté pour être pleinement bénéfique. Plusieurs acteurs peuvent intervenir dans cet accompagnement :

  • Les centres agréés de bilan de compétences : ces centres sont spécifiquement habilités à mener des bilans de compétences et disposent d’une équipe de professionnels formés pour accompagner les salariés tout au long du processus.
  • Les organismes paritaires collecteurs agréés (OPCA) : ces organismes peuvent également proposer des prestations de bilans de compétences et financer les formations éligibles au titre du CPF.
  • Les réseaux d’accompagnement : certains réseaux spécialisés dans l’accompagnement professionnel proposent des services d’aide à la réalisation du bilan de compétences, comme par exemple Pôle emploi, APEC ou Cap Emploi.

Pour réaliser un bilan de compétences efficace, il est essentiel que la personne accompagnée se sente à l’aise avec le professionnel qui l’encadre et que la démarche soit adaptée à ses besoins spécifiques. Il est donc important de bien choisir son accompagnateur en fonction de ses attentes et de son profil.

Les étapes d’un bilan de compétences

Le bilan de compétences se déroule généralement en trois phases :

  1. La phase préliminaire : cette première étape permet au salarié et à l’accompagnateur de définir les objectifs du bilan, d’établir un planning des séances et de clarifier les attentes de chacun. Le salarié est informé des méthodes et techniques utilisées durant le bilan.
  2. La phase d’investigation : cette étape vise à analyser les compétences du salarié, ses motivations, ses intérêts professionnels, ainsi que ses aptitudes à s’adapter aux évolutions du marché du travail. Des tests psychologiques, des entretiens individuels ou collectifs, ainsi que des mises en situation peuvent être utilisés pour réaliser cette analyse.
  3. La phase de conclusion : lors de cette dernière étape, le salarié et l’accompagnateur élaborent ensemble un projet professionnel réaliste et cohérent avec les résultats obtenus durant la phase d’investigation. Des pistes d’amélioration ou de reconversion professionnelle peuvent être envisagées et un plan d’action est défini pour atteindre les objectifs fixés.
Autre article intéressant  Régulation de l'intelligence artificielle: enjeux et perspectives

En résumé, le bilan de compétences peut constituer une opportunité précieuse pour les travailleurs en CDDU, leur permettant de mieux cerner leurs compétences et aspirations professionnelles. Grâce au cadre juridique offert par le CPF et à un accompagnement adapté, ces travailleurs peuvent ainsi envisager sereinement leur avenir professionnel.