Aller au contenu

Ce qu’il faut savoir avant de calculer votre capacité d’emprunt

La capacité d’emprunt est un facteur très important dans l’octroi d’un prêt par la banque. Elle permet en effet de connaître si vous serez en mesure de remplir votre part du marché. L’établissement doit être sûr que vous réglerez à l’heure chaque mensualité. Notez toutefois que vous pouvez améliorer votre niveau de capacité d’emprunt.

L’importance de la capacité d’emprunt pour chaque partie

Pour un investisseur immobilier, sachez que vous devez avoir une précision sur votre capacité d’emprunt avant de demander un crédit. Cela vous facilitera certainement la gestion de votre projet surtout sur le plan financier. Vous aurez par exemple une idée de votre taux d’endettement avant de déposer votre dossier de prêt.

Vous devrez aussi connaître votre capacité d’emprunt si vous êtes un dirigeant d’entreprise. Vous pourriez en effet avoir besoin d’un prêt à la banque pour financer l’achat d’un nouveau bien immobilier professionnel. Votre capacité permet parfaitement de déterminer si vous devrez vous tourner vers la banque ou pas.

L’établissement bancaire que vous choisirez a aussi besoin de connaître votre capacité d’emprunt pour éviter les pertes. En effet, la banque ne peut pas se permettre de donner un prêt à un candidat qui ne peut pas respecter les échéances.

Comment se fait le calcul de votre capacité d’emprunt ?

La banque ne se précipitera pas à vous octroyer un crédit, peu importe la situation. Elle doit calculer votre capacité d’emprunt en se basant sur votre salaire mensuel. Les traitements sur votre salaire seront aussi pris en compte. L’établissement vérifiera aussi vos revenus fonciers tout comme les bénéfices sur vos différentes activités. Cela concerne par exemple vos placements financiers. Par ailleurs, il ne faut pas oublier vos pensions de retraite si vous ne travaillez plus.

Concernant vos charges, la banque fera son calcul en fonction de vos mensualités sur un prêt en cours. À cela s’ajoutent vos loyers, mais aussi votre situation avant et après l’obtention du crédit. L’établissement ne prendra pas le risque de vous financer si vous avez un taux d’endettement supérieur à 33 %. Il ne faut pas oublier les pensions alimentaires que vous payez si vous êtes divorcé.

Différents facteurs peuvent impacter sur votre capacité d’emprunt

Il faut savoir que certains facteurs peuvent impacter sur votre profil et automatiquement sur votre capacité d’emprunt. Vous pouvez parfaitement vérifier les éléments suivants :

  • Vos revenus et vos charges chaque mois
  • La durée du crédit et votre situation professionnelle
  • Votre profil personnel y compris votre âge et votre état de santé

Il faut faire attention à ne pas cacher vos prêts en cours. Vous devrez même fournir les détails auprès de votre banque. Il est important que votre situation ne soit pas mauvaise. À noter qu’un long contrat de prêt peut vous offrir une meilleure durée pour les mensualités. Il faut en outre vous attendre à ce que la banque impose un taux d’intérêt plus intéressant. Vous pourrez aussi avoir plus de chance si vous êtes un jeune candidat.

Pensez à améliorer votre capacité d’emprunt

La loi ne vous empêche pas d’améliorer votre capacité d’emprunt si vous le souhaitez. Vous pouvez parfaitement le faire même si vous avez un taux d’endettement de plus de 33 %. Vous aurez toujours la possibilité de gagner des euros supplémentaires pour améliorer votre profil.

Il est ainsi conseillé de demander un prêt à taux zéro pour avoir des euros en plus. Ce type de prêt est très avantageux surtout avec sa durée qui peut s’étendre jusqu’à 15 ans. Vous ne verserez aucun intérêt tout au long des remboursements. Vous pouvez aussi prétendre à un crédit CAF pour améliorer votre profil.

Mis à part cela, vous êtes libre de négocier le taux d’emprunt de votre nouvelle demande auprès de la banque. N’hésitez pas à réduire vos charges en cas de besoin et déposer des demandes de prêt auprès de différents établissements bancaires.