Aller au contenu

Quels sont les processus pour enclencher le divorce

Le divorce n’est pas ce que souhaitent la plupart des personnes mariées. Mais, devant certaines situations de la vie, beaucoup se désolent et s’isolent loin du conjoint. Pour ce faire, il est bienséance de connaître les démarches à mener pour divorcer. Quels sont alors ces processus ? Le présent article vous en fait une belle présentation.

Une preuve légale du mariage

Il ne peut avoir de divorce si, auparavant, il n’y avait pas eu de mariage. Le divorce par définition, est la séparation de deux personnes reconnues par la loi, comme des époux. En d’autres termes, c’est la dissolution judiciaire du mariage.

 De fait, il ne peut avoir de divorce, si préalablement, vous n’avez pas contracté le mariage. Vous devez posséder une preuve palpable de votre mariage. Ou encore, la justice territoriale doit reconnaître et approuver votre mariage avant que vous ne passiez à la phase du divorce.

Retenez donc que votre demande de divorce sera facilement rejetée si le pays où la cité que vous habitez ne reconnait pas votre union. Il sera regrettable que vous ne jouissiez d’aucun avantage du divorce.

Un motif valable

Le divorce n’est pas à prendre à la légère. Car, il demeure la pire des choses qui puissent arriver à un couple uni dans le mariage. Jamais, il n’a été le souhait des amoureux avant qu’ils ne donnent leur consentement pour le mariage.

 Pour cela, avant de le finaliser et qu’ils puissent vous le concéder, les autorités juridiques se doivent de vous réclamer un justificatif valable. Vous présenterez des raisons qui vous motivent à réclamer le divorce. Si elles sont logiques, vous continuerez dans votre élan.

Par ailleurs, le divorce nécessite le consentement des deux conjoints ayant contracté le mariage. Ainsi, assurez-vous que le vôtre, soit de commun accord avec vous pour le divorce et qu’il ait accepté les motifs avancés. Dans le cas contraire, ce sera lui l’embuche qui vous ralentira.

Faire appel à un avocat

Puisqu’il s’agit d’un acte juridique, il est impérieux qu’intervienne un avocat. Ce sera pour le bien des deux conjoints. Il est possible que les mariés désirant divorcer ne soient plus remplacés au tribunal par un juge. Mais cela ne vous dispense toujours pas des services du juge. Il lui revient de vous écouter, afin de mieux vous défendre devant le juge aux affaires familiales. Si vous réussissez à réunir ces conditions, rassurez-vous que les grandes étapes du divorce passeront sans ambages et sans équivoques.

S’imprégner des procédures du divorce

Les étapes essentielles du divorce sont dénombrables. Elles sont également faciles à enjamber si vous les connaissez préalablement.

  • Le divorce par consentement mutuel contractuel. Ce divorce nécessite le consentement mutuel des deux conjoints. Ainsi, chacun d’eux devra faire appel à son avocat, afin que l’acte du divorce soit rédigé à quatre.
  • Le divorce par consentement mutuel judiciaire. Ostensiblement, ce type de divorce est la même chose que le précédent. Il intervient lorsqu’un enfant désire se faire entendre pendant ce divorce.
  • Pour ce qui est du divorce pour faute, le conjoint qui dépose le premier la demande de divorce doit présenter des preuves d’une faute grave et inadmissible. Des fautes qui asphyxient la vie conjugale.
  • Le divorce accepté pour sa part, est fait pour les couples qui s’entendent pour le divorce, mais n’unissent pas leur voix sur les conséquences liées au principe de leur séparation.
  • Le divorce pour suite de l’altération définitive du lien conjugal. Ce divorce est provoqué lorsqu’un époux s’isole du conjoint pendant deux ans.

Telles sont là les procédures de divorce.