Dans quel cas fait appel à un notaire ?

Le notaire est un officier ministériel qui a un rôle pas très souvent connu du grand public. Or dans certains cas, sa présence est exigée par la loi. D’ailleurs, les domaines d’intervention sont très larges et pour le solliciter, il ne faut pas forcément attendre une autorisation légale. De plus, pour faire appel à lui, nul besoin d’un formalisme.

Les actes qui nécessitent l’intervention d’un officier public

L’engagement d’un notaire est obligatoire dans certains, car il agit pour le compte de l’état. C’est toujours le cas quand on doit donner un caractère authentique et incontestable aux actes. C’est le cas lors d’un achat et vente immobiliers, la donation entre époux, le contrat de mariage et le divorce par consentement mutuel. L’officier public intervient également lors de la rédaction d’un testament authentique et la succession. Dans le domaine de l’immobilier, le notaire doit collecter des taxes et impôts de l’administration fiscale, il doit également alimenter sa fiche immobilière et surtout empêcher le blanchiment d’argent. S’il doit être présent en matière de succession, c’est également le cas lors d’une renonciation à un héritage.

Comment contacter un notaire

En tant qu’un officier de l’état, il doit y avoir un notaire dans chaque juridiction. Alors si vous avez besoin du service d’un notaire, il suffit de se rendre à son étude. Cependant, il est souvent impossible d’être pris sans rendez-vous. Pour éviter de faire l’aller-retour, vous pouvez le contacter par téléphone pour prendre rendez-vous. D’ailleurs, si vous avez du mal à avoir rendez-vous avec le notaire à proximité de chez vous, il est actuellement possible de les contacter sur internet. Les services en ligne sont mis en place pour rendre certains processus plus aisés et de vous permettre d’accéder facilement au service de ce professionnel du droit. Mais surtout pour accélérer les procédures qui sont souvent fastidieuses. Alors, prendre rendez-vous avec un notaire n’est plus aussi difficile comme par le passé.

Les tarifs et frais de service de notaire

Lorsqu’on fait appel à un notaire, il faut toujours s’attendre toujours à des frais. L’officier public agit au nom de l’état pour percevoir les taxes et les frais liés aux actes. Mais il doit également payer pour ses honoraires qui font office de rémunération. Pour les actes concernant son monopole, leurs couts sont réglementés. Mais le notaire peut négocier lorsqu’il s’agit d’un service de conseil, pour les négociations immobilières ou les actes non tarifiés. Les tarifs des actes sont souvent énumérés dans un décret, mais ils peuvent être fixes ou proportionnels. Si les actes ne figurent pas dans la liste mentionnée, la fixation de leurs honoraires est libre. Donc pour éviter toutes confusions, il est toujours de bon augure de demander au préalable le tarif.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *